Utilisation du VOR en Navigation VFR (Jour 39)

Utilisation du VOR en Navigation VFR (Jour 39)

Je pars pour une Navigation VFR en double commande vers Bédarieux (LFNX). La particularité sera l’utilisation du VOR (VHF Omnidirectional Range) pendant toute la durée du vol.

Briefing sur l’utilisation du VOR

Qu’est-ce que le V.O.R. ?

Le V.O.R. (VHF Omnidirectional Range) est un système de radionavigation qui permet de déterminer la position d’un aéronef par rapport à une balise au sol.
Cette balise est une antenne qui émet à 360° un signal différent pour chaque radial. Ce signal est interprété dans l’avion par l’instrument O.B.I., qui indique au pilote sur quel radial de la balise il se trouve.

Le VOR peut donc servir à se situer ou se diriger. On peut identifier un point sur un radial et chercher à l’intercepter. Il existe aussi des VOR-DME qui indiquent à quelle distance on se situe de la balise. Mais je n’ai pas de DME dans mon DR-400 du jour.

Les Fréquences Radio du VOR

Réglage radio VOR DR400

Ces balises émettent sur une plage de fréquence de 108 à 117,95 Hz.

La fréquence du VOR se règle sur le même instrument radio que pour les communications, sauf que la plage est différente.
Sur la radio Garmin de ce DR400, je dois appuyer une première fois sur le bouton « C/N » qui me permet d’afficher les fréquences de radionav. Ensuite je paramètre la radio sur la fréquence voulue. Puis j’appuie sur le bouton de switch pour faire passer la fréquence en attente en fréquence principale. A ce moment-là, je peux entendre dans le casque l’identifiant de la balise en Morse pour être certain de ne pas s’être trompé. Faut-il encore connaître le morse :p. Enfin j’appuie de nouveau sur le bouton « C/N » pour revenir sur l’affichage de communication.
La fréquence d’une balise se trouve sur les cartes de navigation ou cartes VAC.

Fonctionnement de l’Instrument OBI

Omnidirectional Bearing Indicator (OBI), VOR dans xplane 11
Exemple d’un instrument VOR (capture d’écran dans X-plane)

L’instrument O.B.I. (Omnidirectional Bearing Indicator) permet de lire les informations du VOR. Il est composé de plusieurs indicateurs :

  • une aiguille de déviation qui indique si on se trouve à droite, à gauche ou sur le radial choisi
  • une échelle de déviation horizontale. Chaque point représente un écart de 2° soit 10° de chaque côté
  • un indicateur TO / FROM qui permet de savoir si on est en situation de rapprochement ou d’éloignement de la station
  • le FLAG qui permet de savoir si on reçoit ou non le signal de la station VOR
  • un bouton OBS (Omnidirectional Bearing Selector) utilisé pour choisir le radial

L’aiguille, l’échelle de déviation et l’indicateur TO / FROM forme le CDI (Course Deviation Indicator).

QDM vs QDR

Les QDM et QDR représentent le radial choisi vis-à-vis de la station VOR. On peut facilement s’embrouiller avec les deux, mais il suffit de se rappeler que QDM = Maison. C’est donc le cap à suivre pour retourner vers la station.

C’est aussi ce qui va déterminer si l’OBI affiche TO ou FROM. Dans le cas où je me situe à l’Ouest de la station VOR. Si je règle l’OBS sur le QDM 90°, l’indicateur TO s’affichera. En revanche si je règle l’OBS sur 270°, l’indicateur sera sur FROM afin que je me retrouve en éloignement.
Vous pouvez vous entraîner sur le simulateur VOR en ligne comme dans les exemples ci-dessous.

En d’autres termes, le QDM est le radial de la station par rapport à l’avion, le QDR est le radial de l’avion par rapport à la station.

Exemple QDM (situation de rapprochement vers le VOR)

  1. Situation de rapprochement sur le radial 90°. Je règle l’OBI sur 90°. L’indicateur TO s’active
  2. L’aiguille est centrée, je prends un cap 90°

Exemple QDR (situation d’éloignement depuis le VOR)

  1. Situation d’éloignement sur le radial 270°. Je règle l’OBI sur 270°. L’indicateur FROM s’active
  2. L’aiguille est centrée, je prends un cap 270°

Exemple pour se situer par rapport à une balise VOR

  1. On détermine le radial sur lequel on se trouve en tournant l’OBS jusqu’à ce que l’aiguille soit centrée et l’indicateur TO affiché pour être en rapprochement.
  2. L’indicateur TO est affiché, l’aiguille est centrée. On peut relever le radial.
  3. On prend le cap similaire au radial, pour se diriger vers la balise VOR

Vol vers LFNX en utilisant le VOR

Une fois de plus, un problème technique lors de l’enregistrement fait que je n’ai pas l’intégralité du vol et aucun audio. Cependant j’ai le tracé GPS sur Cloudahoy.

carte VAC de Bédarieux (LFNX) avec l'information du VOR de Montpellier Fréjorgues (LFMT)
Carte VAC de LFNX avec l’information VOR

Avant le départ, je détermine le radial à suivre vers Bédarieux et je le reporte sur mon Log de Navigation. LFNX n’a pas de VOR à proprement dit. Cependant je peux me servir de celui de Montpellier en utilisant le radial qui rallie les deux aérodromes. D’ailleurs cette information est déjà sur la carte VAC de LFNX. Je n’ai même pas besoin de le calculer sur la carte.

Une fois au Point d’Attente, je paramètre la radionav sur la fréquence de la balise de Montpellier (FJR), c’est à dire 114,45.
Pour m’éviter une charge de travail supplémentaire en vol, j’en profite pour régler l’OBI sur le radial 275° comme indiqué sur la carte VAC de LFNX.Après décollage, je me dirige vers la sortie Whisky de la CTR de Montpellier. Une fois à la verticale du point de sortie, je jette un œil sur l’OBI qui m’indique que le radial 275° est sur ma droite. Donc je prends un cap légèrement au Nord pour l’intercepter. Une fois que l’aiguille de l’OBI se retrouve centrée, je prends un cap au 275°. Ensuite je me sers de ma montre et de ma carte pour savoir où je suis et pour repérer le terrain de Bédarieux.

Une fois à Bédarieux, je fais une reconnaissance du terrain pour choisir d’atterrir sur la piste 35. Cette piste en herbe est impressionnante car l’approche est relativement courte et le terrain est en montée. On a l’impression de foncer dans le sol :).
Après un touché, mon instructeur me dit que nous n’avons pas le temps de faire un tour de piste, je repars donc de la même manière vers Montpellier avec le QDM 90°.

Débriefing du vol avec V.O.R.

Ce vol fut relativement simple, mais très plaisant. J’ai pu me concentrer sur l’utilisation de cet instrument sans être perturber par la météo ou la radio. Il me tarde de faire de nouveau vol avec une utilisation un peu plus complexe.

Cloudahoy Navigation VFR de LFMT vers LFNX en utilisant le VOR
Cloudahoy Navigation VFR de LFMT vers LFNX en utilisant le VOR

Coût total

  • Solde précédent : 5165,27€
  • 66 min de vol avec instructeur  : 148,50€
  • Total : 5313,77€

Heures totales de vol : 30h56 min.
Atterrissage total : 91

Laisser un commentaire