Jour 1 – Le tout premier vol

Aujourd’hui c’est notre première heure de vol !! Il fait un ciel bleu carte postale et il n’y a pas de vent, le temps idéal. Mais je dois avouer que le stress et l’excitation se mélangent un peu en moi. En arrivant nous rencontrons Marc, notre instructeur. Après une rapide présentation, on rentre immédiatement dans le vif du sujet.

Il nous explique que les cours seront découpés en 3 phases :

  1. Briefing : ce qu’on va voir pendant le vol
  2. Vol
  3. Débriefing : les remarques et questions sur le vol

Briefing

Sachant que nous n’avions pas fait de vol d’initiation, ce vol fera office de. Il nous propose dans un premier temps de voler chacun notre tour (pas tous les 3 dans l’avion). Le but de celui-ci et de découvrir les sensations de pilotage sans se prendre la tête. Marc s’occupera de la radio, du décollage, de l’atterrissage, un peu de tout en fait.

Vol

Cette fois-ci j’ouvre le bal, je fais toute la partie pré-vol et Romain observe, on alternera à chaque cours.

L’intention de vol

Avant toute chose nous déposons l’intention de vol auprès de la tour de contrôle via un vieil ordinateur avec une interface extrêmement proche du minitel. On y indique l’heure de départ, le temps de vol, l’aéroport de départ, et celui d’arrivé, la vitesse et l’altitude souhaitée. Ceci doit en théorie donner assez d’informations à la tour pour nous insérer dans le trafic aérien et potentiellement accélérer les communications radio, vue qu’ils seront déjà informés de nos volontés.

Préparation de l’avion

Je récupère les clefs de l’avion sur un 2ème ordinateur qui est relié à une armoire à clefs. Ce logiciel fait parti du système de gestion et de réservation des avions Aérogest, donc il sait déjà que j’ai réservé l’avion pour mon heure de cours. Je rentre quelques informations supplémentaires (nombre de passagers, instructeur à bord,…), et l’ordinateur débloque la clef ! (Trop bien !!!). Au passage je prends la pochette qui contient tous les documents de l’avion nécessaires pendant le vol.

cockpit DR400Nous sortons un DR400 immatriculé F-BVCY du hangar, et je commence la check-list avec Marc qui nous explique chacune des étapes. On n’imagine pas le nombre de choses à vérifier !! Puis je m’installe à l’intérieur en essayant tant bien que mal de prendre possession des lieux, on allume la radio… et là… le brouhaha total ! Mon cerveau lutte pour essayer de faire abstraction de toutes les conversations des autres avions et rester concentrer sur ce que me dit Marc pour terminer la check-list ! Entre ce qu’il m’explique, la tour de contrôle qui parle aux autres avions et le bruit du moteur c’est vraiment pas simple !!!

Prêt à partir ! (ou presque… )

Premier vol de Romain dans notre DR400 F-BVCY

Marc s’occupera de contacter la tour, du roulage au sol, du décollage pour m’emmener dans la zone d’exercice au dessus de Villeneuve. Une fois arrivé devant la piste, on termine quelques tests moteur et on peut enfin ranger la check-list. Une dernière autorisation de la tour et nous décollons ! C’est TROP BEAU !!!! Une fois arrivé sur site, Marc me passe le manche et continue à s’occuper de tout le reste.

Enfin mes premiers virages !!! La sensation de découper l’air est difficilement descriptible tellement elle est incroyable. Là haut, mes repères dans l’espace sont mis à rude épreuve (et pourtant j’ai un bon sens de l’orientation), et le temps ne se déroule pas de la même manière, les distances paraissent ridicule alors que nous parcourons plusieurs kilomètres en quelques minutes.

Après quelques slaloms entre les villages, arrive la fin de l’exercice et Marc me demande de me diriger vers l’aéroport…. euuuhh… où est-il ?! Je suis perdu ! Je sais dans quelle direction aller grosso modo, mais dire avec précisions où il se trouve juste à la vue ? Encore une fois les repères sont trop différents, c’est surprenant.

Par la suite, Marc reprendra les commandes pour l’atterrissage et repartira pour 30min avec mon collègue Romain.

Pendant le vol, on est tellement concentré sur ce qu’on fait, sur la radio, sur ce qui se passe autour, qu’il y a beaucoup de choses dont on ne se rend pas compte. Quelques minutes après mon vol, je me suis assis dans un fauteuil et mon cerveau s’est mis à revivre l’intégralité du vol, chaque virage, chaque perte d’altitude, presque à être capable d’entendre encore la radio. Cependant, Romain a vécu la même expérience que moi, donc ça doit être quelque chose de commun. Ce qui est certain, c’est qu’on était lessivé !!!

Débriefing

Vu le type de vol et de notre incapacité à ingurgiter n’importe quelle information supplémentaire, le débriefing a été plus que succinct. Nous en avons profité pour remplir le carnet de l’avion (nous n’avons pas encore notre carnet de vols, on le remplira la prochaine fois) et de rentrer nos informations de vol dans le logiciel du club. Ce qui vous indique combien de temps vous avez volé et combien vous devez payer ;).

Coût total

Cette fois le chéquier laisse la place à la carte bleue… y avait longtemps ! En fait nous avons un compte personnel sur Aérogest qu’on peut créditer comme on veut. Les paiements sont donc plus simplifiés.

1h de vol c’est environ 130€ + 11€ d’instructeur. Cependant c’est facturé à la minute à partir du moment où le moteur tourne. C’est l’horamètre de l’avion qui nous donne ces indications. Donc si vous prenez un avion pendant 1h mais que le moteur n’a tourné que 30min vous réglez que 65€ pour l’avion et 5,5€ d’instructeur.

  • Solde précédent : 237€
  • 37 min de vol avec instructeur : 82,63€
  • Total : 319,63€

Heures total de vol : 37 min