Jour 14 – 10h de vol et atterrissage sans assistance

Jour 14 – 10h de vol et atterrissage sans assistance

Ça faisait presque 2 mois que nous n’avions pas volé avec Romain. Nous avons rattaqué avec des tours de piste et tout c’est plutôt bien passé pour une reprise. Rien de nouveau, encore de la pratique avec une appréhension des arrondis et des atterrissages qui se perfectionnent malgré cette période d’abstinence. Le cap des 10 heures de vol est passé !

Briefing

Nous partons pour des tours de piste sur la secondaire 30 gauche. Il ne fait pas très beau, la piste est mouillée et nous n’avons pas tenu un manche depuis 2 mois. Évidement pour nous mettre un peu plus en confiance, il y a beaucoup de vent de travers. Je pense qu’on n’aurait pas été contre un petit cours théorique à la place. Réponse de notre instructeur : « Vous n’aurez pas toujours les conditions idéales pour voler, allez me poser cet avion !!! » … bon…

Vol

Trouillomètre à zéro, je commence. Pas de gros souci à la radio, le décollage se passe bien, mais je sens déjà que je vais devoir lutter contre le vent. Les checklists et autres procédures reviennent bien (comme quoi ça sert de se les répéter sous la douche :p).

Dès la première approche, sans aucune surprise, je me bats contre le vent pour rester dans l’axe de la piste. J’ai la sensation d’arriver totalement en crabe (de travers), mais mon anxiété doit amplifier un peu ma perception. La perception est étrange, c’est un peu comme si je m’enroulai autour du plan. J’imagine que ça ne doit pas être drôle pour Romain derrière. Il me dit déjà qu’il va se venger. Mais c’est vraiment pas simple.

Il y a un phénomène intéressant avec le vent. Il n’a pas tout à fait le même comportement proche du sol, car il est altéré et plus ou moins ralenti par sa friction avec ce dernier. Donc plus je m’approche, plus l’avion devient facile à manœuvrer. J’ai malgré tout cette voix dans ma tête qui dit : « Je ne vais jamais y arriver, je ne vais jamais y arriver… » et pourtant, je finis par le poser sans trop de problème. Je suis ensuite reparti pour 4 atterrissages.

La petite victoire du jour, j’ai fait mon premier atterrissage sans que Marc ait besoin de corriger mon arrondi ou toucher au manche 😀 Yoouuupppiii !!!!

Débriefing

Lors de ce premier vol 2017, nous avons enfin passé le cap des 10h de vol. L’un des gros avantage qu’on a de voler à deux, c’est qu’en réalité nous avons passé 20h dans un cockpit à entendre la radio, réviser les procédures, voir les erreurs de chacun, écouter encore plus de remarques de notre instructeur. Je pense que ça nous aide à progresser, surtout dans le cas où on ne peut pas beaucoup voler.

Mon vol sur CloudAhoy : https://www.cloudahoy.com/debrief/?key=BsFwgZtkMQ8OBouO9YU&startAt=1486294620000

Cloudahoy Jour 14 - 10h de vol et atterrissage sans assistance

Coût total

  • Solde précédent : 2271,47€
  • 42 min de vol avec instructeur : 93,80€
  • Total : 2 365,27€

Heures totales de vol : 10h02 min.
Total des atterrissage : 16