Vol solo : comment s’effectue le lâcher solo ? (Jour 25)

Vol solo : comment s'effectue le lâcher solo ? (Jour 25)

Jour de mon lâcher solo ! Je viens tout juste d’effectuer mon tout premier vol solo à bord d’un avion DR-400. Une sensation incroyable de piloter en étant seul aux commandes.

Briefing : Comment se déroule le premier vol solo ?

Lorsqu’on décide d’apprendre à piloter un avion, on sait dès le départ qu’il y aura des moments forts. Certains d’entre eux sont même clairement identifiés dans la formation du PPL. L’un de ces moment et le dit « Lâcher solo ». C’est le tout premier vol qu’effectue l’élève en étant totalement seul à bord et par conséquent en tant que « Commandant de bord ». Ce moment est particulièrement important, car l’instructeur décide de rester au sol et de vous laisser partir seul. C’est donc tout aussi stressant pour lui qui reste impuissant en cas de problème, que pour l’élève qui se retrouve totalement seul.

Le briefing du vol solo, c’est qu’il n’y a pas de briefing pour le vol solo ! J’arrive ce matin à l’aéroclub avec un peu d’appréhension puisqu’une fois de plus cela fait deux mois que je n’ai pas volé. Cependant il fait beau, il n’y a pas du tout de vent ; les conditions idéales pour faire son premier vol solo. Mais je me rassure en me disant qu’après tout ce temps, il ne peut quand même pas me laisser seul dans un avion :p.

Donc pour résumer, officiellement je pars avec Marc faire 2 ou 3 tours de piste pour me rafraichir la mémoire.

Vol : Le premier vol solo en DR400

Tours de piste avec instructeur

Je ne souhaite pas faire trop de tours aujourd’hui. C’est histoire de se remettre dans le bain et ne pas avoir une pause trop longue sans voler. Donc je pars avec Marc faire 2 ou 3 tours de piste. Il n’y a pratiquement personne sur le circuit, c’est donc très agréable.

Pendant le roulage, il y a 2 Alpha Jet de la Patrouille de France qui nous font une jolie démonstration juste au-dessus de nos têtes. Un petit moment privilégié qui égaille encore plus cette journée :).

devenir-pilote-prive_DR400_vol_instructeur_pplLes tours de piste se passent très bien. Cependant la contrôleuse aérienne a tendance à anticiper mes messages radio. Rien de grave, mais ça a pour effet de  me déstabiliser un peu dans mes procédures. Ce qui au premier tour me fait oublier de sortir mon deuxième cran de volet au moment de l’approche en Finale. Une petite piqure de rappel pour ne pas oublier de toujours vérifier et revérifier les check-lists. Cette petite prise de conscience me rend plus attentif sur mes prochains tours.

Au bout de 30 minutes de vol, j’annonce à mon instructeur que le prochain atterrissage sera un complet. Les finances n’étant pas au top après l’été, je préfère en rester là. Une fois que nous avons libéré la piste, Marc me demande si je suis chaud pour faire un tour solo. Euuuhhh… bon… au diable les finances, si je n’y vais pas aujourd’hui je n’irai jamais ! Soyons fou, c’est parti !! Je vais le déposer à l’aéroclub, pendant qu’il annonce à la tour de contrôle que je repars pour un solo.

Mon premier vol solo

Une fois à l’aéroclub, Marc descend de l’avion toujours en marche et la Tour me demande de rappeler lorsque je suis prêt. Malgré que l’avion soit démarré, je passe sur la check-list pour tout vérifier. Une fois terminé, je rappelle la tour comme convenu. Marc aura une petite radio portative grâce à laquelle il pourra écouter sur la fréquence de la tour de contrôle. En revanche nous ne pourrons pas communiquer directement. Il pourra juste me débriefer par la suite sur ma communication radio.

Pendant le roulage, j’ai encore du mal à réaliser que je suis entrain de vivre mon lâcher solo. Bon sang, je m’apprête à voler seul à bord d’un DR400 !!! Je pense que le stress monte en moi, mais je ne le ressens pas. Probablement parce que j’évacue en parlant à la caméra :p. Une vrai pipelette !

Une fois les tests moteur effectués, je suis autorisé au décollage. Je m’aligne, mets plein gaz, tout est dans le vert, rotation ! J’ai l’impression que l’avion monte plus vite, mais en réalité ce que je ressens surtout c’est qu’il est plus léger. L’avion est donc beaucoup plus maniable. Je n’ai pas autant besoin de tirer sur le manche pour prendre de l’altitude.

Le reste du tour se passe sans embuche et dans le même esprit. Je suis en totale extase :D.  J’en profite pour admirer la vue avec ce lit de nuage qui recouvre la mer, ce joli ciel bleu. Bref je profite de ce moment unique au maximum, en réalisant un peu plus à chaque seconde que j’effectue mon dernier tout premier vol solo :).

Une fois les roues au sol, je pousse un petit cri de soulagement et je roule tranquillement au parking de l’aéroclub.

Débriefing du lâcher solo

Premier Vol Solo sur Cloudahoy - Lâcher solo

Premier Vol Solo sur Cloudahoy

Que dire si ce fut, à ce jour, le vol le plus marquant que j’ai eu la chance de faire. Une sensation à la fois de liberté mais aussi d’humilité et de reconnaissance. Un moment particulier avec Marc qui a eu confiance en moi pour me laisser partir.

Mais c’est aussi le moment où l’on prend d’autant plus conscience que voler est quelque chose de sérieux. Il est nécessaire de rester calme, car avant même d’être au contrôle de l’avion, il faut savoir se contrôler soit même. C’est peut-être ça piloter enfin de compte…

Romain fera son vol solo une semaine après un peu dans la même ambiance que moi. D’après lui il n’a pas fait la pipelette car il trouvait ça bizarre de parler tout seul. Mais évidement il n’y a pas de vidéo pour le prouver ;).

Coût total

  • Solde précédent : 3565,28€
  • 31 min de vol avec instructeur : 69,23€
  • 19 min de vol solo : 42,43€
  • Total : 3676,94€

Heures totales de vol : 17h55 min.
Atterrissage total : 65 (3 avec instructeur, 1 solo)