Bilan Carburant pour un vol VFR (Jour 30 – 1/2)

Bilan Carburant pour un vol VFR (Jour 30)

On annule le vol vers Aubenas (LFHO) une fois de plus, la météo est toujours mauvaise. Nous allons donc en profiter pour voir ce qu’est le « Bilan Carburant », ainsi que les fameux « Masse et Centrage » dans une 2ème partie.

Consommation de carburant d’un avion

Extrait du Manuel de Vol d'un DR400/120. Section Performance, consommation carburant

Extrait du Manuel de Vol d’un DR400/120. Section Performance : consommation carburant

Pour évaluer la quantité de carburant nécessaire lors de notre navigation, nous devons connaître sa consommation. On peut trouver ces informations dans le « Manuel de Vol » à la section « Performance ». Pour l’exercice nous prendrons le manuel de vol de notre DR400, le F-GNNI.

Dans notre cas, on peut voir que l’avion consomme 25 litres par heure jusqu’à 10000 pieds. Au-dessus le manuel annonce 21 litres par heure. C’est logique, vu que l’air est moins dense en altitude, on aura un mélange moins riche (voir le cours sur le Groupe Motopropulseur d’un avion (Jour 28)). Je me demande d’ailleurs pourquoi ce n’est pas plus progressif avec l’altitude. Je suppose que c’est une simplification avec une marge de sécurité.

Nous retiendrons donc une consommation de 25 L/H soit 0,42 L/min.

Calcul du Bilan Carburant d’un vol VFR

Le bilan carburant est l’étape de la préparation du vol pour déterminer la quantité de carburant nécessaire au bon déroulement de celui-ci.

Roulage, décollage, montée

C’est la partie du Bilan Carburant qui correspond principalement au temps passé au sol. Le roulage sur le taxiway, les essais-moteur mais aussi le décollage… Nous prendrons en général entre 10 et 15 minutes. Ce qui au début n’est pas forcément exagéré. On a tendance à être un peu lent avec les checklists, la radio, … Tout dépend aussi de la taille de l’aéroport ainsi que le temps de montée prévu.

Croisière

La partie Croisière (ou délestage de route) dans le bilan carburant, correspond au temps de vol calculé sur le log de navigation. C’est aussi sur cette partie que nous pouvons majorer l’estimation en cas de vent, trafic, déroutage, …

Procédure Arrivée

Cela comprend le repérage du terrain de destination (sens du vent, piste en service, …), d’éventuels tours de piste, l’atterrissage, le taxi, … Comme au roulage nous prendrons entre 10 et 15 minutes.

Réserve Finale

C’est une réserve de carburant à avoir en plus de la durée de vol et taxi estimé. En gros c’est ce qu’il devrait rester dans le réservoir une fois qu’on coupe le moteur.

  • Vol local : vol de jour en vue de l’aérodrome comme pour les tours de piste : 10 minutes
  • En vol VFR de jour : 30 minutes
  • Vol de nuit ou IFR : 45 minutes

Carburant Inutilisable

En fonction de la forme du réservoir, il y a toujours une quantité de carburant dite « inutilisable ». Elle est généralement renseignée dans le manuel de vol. Elle est pour autant assez négligeable sur ce DR400 car elle est d’environ 1L.

Carburant Supplémentaire

C’est le carburant qui ne rentre pas dans les catégories citées au-dessus. Ce qu’on veut prendre pour des extras comme les manœuvres ou le carburant pour le retour si le ravitaillement à destination n’est pas possible.

Effectivement nous devrons avoir écrit toutes ces informations pour chaque catégorie du Bilan Carburant sur une feuille que nous devons avoir à bord.

Exemple du Bilan Carburant pour un vol vers Aubenas

Faisons l’exercice pour notre futur vol vers Aubenas (LFHO) d’après le log de Nav soit 40min de vol. Nous faisons l’exercice sans vent pour calculer le minimum à emporter.

Roulage, Décollage, Montée 5 L.
(cela correspond à plus de 10 min. à pleine puissance)
Croisière (40 min) 17 L.
Procédure d’arrivée 5 L.
Réserve Finale (VFR de Jour soit 30 min.) 13 L.
Carburant Inutilisable 1 L.
Carburant Supplémentaire 0 L.
Total d’emport de carburant 41 L.

 

En réalité nous prendrons bien plus que ça. Premièrement nous n’avons pas pris de marge de sécurité, c’est le strict minimum. Enfin, nous ne pourrons pas faire le ravitaillement à Aubenas. Nous devrons donc prendre le carburant nécessaire pour le retour. Bref le plein quoi 🙂

Maintenant que nous connaissons la quantité de carburant à emporter, notre instructeur va nous apprendre à calculer la Masse et le Centrage de notre avion.

En passant, voici un petit jeu pour ravitailler un avion : Total – Mission Refueling

Coût total

  • Solde précédent : 4027,57€
  • Total : 4027,57€

Heures totales de vol : 21h22 min.
Atterrissage total : 69

Laisser un commentaire